Que faire avec du tofu dans une cuisine vegane ?

Généralement commercialisé à près de 7 euros le kilo dans les rayons diététiques des supermarchés ou les magasins bio, le tofu est un aliment très utilisé dans la cuisine traditionnelle asiatique. Il est aussi très présent dans l'alimentation des vegans. Mais dans ce type d'alimentation, le tofu sert pour des réalisations spécifiques. Voici les détails à ce propos. 

 

C'est quoi le tofu ?

Riche en calories, en sels minéraux, en fibres, vitamines et protéines, le tofu est une pâte obtenue grâce à du lait de soja caillé puis pressé. Sa composition diversifiée en fait un aliment qui renforce le système immunitaire et qui est donc bon pour la santé. Cependant, le tofu possède à la base un goût neutre. Mais sa fermeté peut dépendre de l'intensité avec laquelle il a été pressé. Ce qui fait que le tofu se décline en ce moment en quatre différentes variétés. Il y a donc le tofu soyeux qui possède une texture facile à travailler, le tofu lactofermenté qui possède un goût plutôt acide et le tofu ferme qui possède une texture bien dense. Sans oublier le tofu fumé qui possède un fort arôme. 

 

Le rôle du tofu dans la cuisine vegane

Vous n'êtes pas sans savoir que les produits animaliers, leurs dérivés ou tout ce qui s'y rapporte sont interdits dans la cuisine vegane. Vu sa bonne concentration en protéines, le tofu est donc l'aliment qui joue le rôle de ces divers produits animaliers. Il peut alors intervenir dans les repas salés et sucrés. Mais c'est selon sa variété qu'il est choisi pour réaliser les mets dans la cuisine vegane. Le tofu fumé peut par exemple être utilisé dans les salades, les pâtes carbonara, les crêpes salées, les quiches ou les recettes à base de lardons. Quant au tofu soyeux, il peut être utilisé pour réaliser des gâteaux, flans, sauces fermes ou crèmes dessert.